Les avantages de l’entrainement au poids de corps (PDC)

Les avantages de l’entrainement au poids de corps (PDC)

Je pourrais comme beaucoup vanter et énumérer un à un les mérites de l’entrainement au poids de corps par rapport aux entrainements en salle de fitness moderne avec machines et poids et haltères.

Mon espace rédaction est calibré donc je vais m’en tenir à l’essentiel.
L’entrainement au PDC (poids de corps) est presque gratuit car il nécessite peu de matériel à acheter.
Donc, vous allez faire des économies sachant que la cotisation
annuelle dans une salle de fitness moderne coûte souvent 500
à 900 euros avec un abonnement souvent imposé sur 2 ans soit plus de 1 000 à 1 800 euros. Quand même !

Le seul achat sera peut-être une barre fixe à 30 euros à installer entre vos montants de porte. Si vous n’avez pas de balcon ou de branche d’arbre dans votre jardin… Sinon, les meubles de chez vous transformeront votre appartement, garage ou jardin en
gymnase.
On peut s’entrainer n’importe où et n’importe quand, en vacances, à l’hôtel, dans le jardin, dans la forêt. Ouah, vive la liberté.
Que du bonheur !

Je dis souvent en vidéo que l’on peut changer un corps chez soi , en 20 mn 3 fois par semaine.
Le lest sera votre poids de corps dû à la gravité.
Vous allez développer un corps athlétique et fonctionnel.

Le travail au PDC est ce qui se fait de mieux sur le plan fonctionnel.
C’est encore très pratiqué de nos jours dans les prisons non
équipées de salle de musculation et par les gars de la rue avec
le sport montant populaire, le « street work out ».

Vous devez vous entrainer naturellement en mode animal pour pouvoir bouger vite, courir ou grimper sans vous alourdir de muscles, en hypertrophiant artificiellement votre corps.

Demandez à un culturiste de 115 kg de muscle de courir vite, longtemps, de sauter ou de monter les escaliers 4 à 4.

Certains gros bras bodybuildés poussent plus de 200 Kg au développé couché mais ne peuvent même pas réaliser 10 tractions à
la barre fixe en soulevant leur propre corps. C’est du vécu croyez moi.
J’ai souvent provoqué avec ce test !
C’est triste !

Une autre anecdote ? Vous imaginez qu’en 40 ans de musculation, j’en ai en rayon…

Un gars avait tellement développé ses bras, deltoïdes et pectoraux qu’il ne pouvait pas se peigner les cheveux situés au niveau de la nuque.

Avec le PDC, vous resterez agile, souple et musclé… Comme un félin prêt à bondir.
Vous savez que les femmes préfèrent les muscles longs, secs et naturels à la « Jason » Statham.

Oui, vous pourrez devenir fort !
Vous allez solliciter tous les muscles du corps en même temps, c’est ce qu’on nomme le poly-articulaire, ce qui va renforcer les tendons, les articulations, les muscles et le système nerveux.
Ce dernier est très important au même titre que la force des tendons plus importante que celle des muscles.

Le poly-articulaire favorise aussi l’anabolisme ! Donc, permet une croissance musculaire optimale et surtout de conserver une grande vitalité.

Il ne faut pas croire que la force n’est que liée qu’au volume
musculaire. Il y a un lien certes, mais la force est surtout tributaire d’un système nerveux efficace avec une composante nerveuse
optimale. Et le PDC favorise cette force nerveuse.
Observez le corps des haltérophiles et de force athlétique, ils ont des bras moins volumineux que les culturistes et pourtant ils soulèvent des charges plus lourdes que ces derniers.

Les haltérophiles s’entrainent exclusivement en poly-articulaires comme ceux qui s’entrainent en PDC ou comme les gymnastes.

Les machines de fitness isolent anormalement et artificiellement les muscles et ainsi affaiblissent le corps par déséquilibre musculaires. On est coincé dans les machines sans aucune intervention des muscles secondaires et déstabilisateurs ce qui est catastrophique pour l’équilibre global, la coordination, la synergie, l’équilibre et la puissance nerveuse…
Les machines sont conseillées pour la rééducation et pour bien isoler un muscle spécifique. Mais il ne faut pas travailler que sur machine.

Les articulations seront renforcées.
Un des soucis majeur de l’entrainement aux poids et haltères est les dommages articulaires et tendineux.

Pourquoi ?
Simplement, parce que les articulations sont secondées des tendons, fascias et ligaments et que ces derniers ne peuvent encaisser les sollicitations des charges lourdes.

Les blessures aux genoux avec les squats lourds, aux épaules avec le développé militaire sont du classique en musculation lourde avec poids et haltères.

Je connais très peu de bodybuilders de plus de 40 ans ou qui ont plus de 10 ans de musculation avec charges lourdes derrière eux, qui n’ont pas de douleurs au niveau de la coiffe des rotateurs de l’épaule à cause des développés couchés. Et cela c’est un traumatisme à vie.
J’en ai encore croisé un ce matin lors de mon coaching.

Le corps humain n’est pas conçu pour supporter et être écrasé par des charges lourdes. C’est comme cela.

La colonne vertébrale est l’arbre de la vie , ne l’abimez pas. Vous n’en avez qu’une. Être fort sans douleur à 20 ans c’est normal, mais il faut penser aux 60 ans qui restent à vivre avec des douleurs.
Avec le PDC, le corps et son système musculaire s’adaptent, progressivement et en douceur.

Le PDC développe un physique harmonieux.
Vous allez faire du beau muscle en développant un physique puissant, massif, avec une ligne harmonieuse. Vous ne serez pas
hypertrophié à outrance.

Regardez les belles lignes des gymnastes et des adeptes du
« street work out », vous savez ceux qui s’entrainent avec le mobilier urbain : leur dos est en V, les épaules sont rondes comme des
« têtes de bébé » et leurs biceps sont massifs. Et pourtant, ils ne font que du poids de corps.

Le PDC favorise un développement musculaire sec.
Les bodybuilders cherchent à prendre beaucoup de masse musculaire, ce qui alourdit le corps et abime les articulations, de plus celui qui est en surcharge pondérale aura du mal à bouger et maitriser son propre corps.
C’est pour cela que beaucoup ont du mal à sprinter ou simplement réaliser des tractions à la barre fixe.

Au poids de corps au contraire, l’objectif est de soulever son
propre corps. Si vous êtes trop lourd, même en muscle se sera
difficile…
Ce qui explique que les adeptes du poids de corps comme les gymnastes cherchent à avoir une musculature la plus sèche possible avec le moins de gras.
On voit souvent des adeptes du PDC avec des tablettes de chocolats.

Par contre, si vous souhaitez du volume musculaire important vous devez pousser de la fonte.

Dans ce cas il faut un programme adapté qui vous permettra de rester agile et très musclé.

kevlefrwp

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *